Micro multicopter autonome

Micro multicopter autonome

L’EPF Zurich a développé un micro-hélicoptère capable de se déplacer sans téléguidage et sans GPS.

L’appareil se repère dans l’espace grâce à trois caméras de bord et un mini-ordinateur qui transforme les images en plan 3D. L’hélicoptère pourrait être utile lors d’opérations de secours en cas de catastrophe.

Le robot volant pèse 1500 grammes pour un diamètre de 50 centimètres. Grâce à sa petite taille et au fait qu’il n’est pas dépendant du système d’orientation par satellite, il peut se déplacer dans des endroits fermés, indique lundi l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ).

Autre avantage de son indépendance du GPS: le calcul de sa position est beaucoup plus précis. En effet, la marge d’erreur du GPS peut atteindre 70 m selon l’environnement, affirme l’EPFZ. Cette imprécision empêcherait plusieurs micro-hélicoptères de voler ensemble.

Bientôt opérationnel

«On en est encore au stade de projet visant à explorer les possibilités techniques», explique dans le communiqué Roland Siegwart, directeur du Laboratoire pour les systèmes autonomes de l’EPFZ, qui a développé l’appareil. «Mais nous pensons que nos robots volants pourront bientôt être utilisés dans des opérations de secours lors de catastrophes».

L’appareil a été conçu dans le cadre du projet européen «sFly». La technologie permettant le modelage des images 3D provient de l’Institut pour le Visual Computing de la Haute école zurichoise.

Source : Tribune de Genève (ats/Newsnet)